• https://www.facebook.com/kutlu.cemal
  • https://plus.google.com/u/0/?tab=mX
  • https://www.twitter.com/@KutluCemal
CKgroup-->Takvim
CKgroup-->Site Haritası
CKgroup-->Saat
CKgroup-->Hava Durumu
Anlık
Yarın
9° 3°
Döviz Bilgileri
AlışSatış
Dolar5.34665.3680
Euro6.07976.1040
CKgroup--> Ziyaret Bilgileri
Aktif Ziyaretçi2
Bugün Toplam37
Toplam Ziyaret97691

IZMIR Éphèse TOUR

Éphèse (en turc: Efes)
L’histoire d’Éphèse remonte aux temps anciens. Construit au 10ème siècle avant J.-C. par les colons grecs sur le littoral ionien, il est devenu par la suite la capitale de l’Asie mineure romaine sous le règne de l’empereur Auguste en 27 avant J.-C.  À cette période-l à, il a connu une période de prospérité, devenant à la fois un centre politique et commercial important. Éphèse, ayant une  population d’environ 200.000, était la deuxième grande et importante ville après Rome.  Cette ville était un centre d’attraction pour les commerçants, les marins et pèlerins grâce à son temple d’Artémis. 
Bien que ses ruines se trouvent à l’heure actuelle à environ six kilomètres dans l’arrière-pays près des villes Selçuk et Kuşadası,  Éphèse était pendant la période byzantine l’un des ports le plus actifs de la mer Égée, près de l’embouchure de la grande rivière anatolienne Caystre,  appelée aujourd’hui en turc Küçük Menderes (Petit Méandre).
Éphèse doit sa renommée au temple d’Artémis qui est dédiée à la mémoire d’Artémis, déesse de la chasse et de la lune. A ce temps-là, ce temple était tellement grand qu’il était  considéré comme l’un des sept merveilles du monde ancien.    
Éphèse était un centre religieux important de la christianité au 1er siècle avant J.-C. Saint Paul – un des plus importants figures chrétiens – vivait  à  Éphèse, organisant des activités missionnaires et s’efforçant d’enseigner l'Évangile de Jésus. Il a fondé plusieurs églises. La maison de Marie la Vierge, à 6 km de Selçuk, est considérée comme étant la dernière maison de Marie la Vierge, mère de Jésus selon la tradition catholique romaine.      
Les principaux sites d'Ephèse :

La Bibliothèque de Celsus (en Turc : Celsus Kütüphanesi) : Elle a été construite entre 117 et 120 après J.-C.  en l'honneur du sénateur romain Tibère Julius Celsus Polemaeanus par son fils Gaius Julius Aquila qui lui a succédé en tant que gouverneur. Il s'agissait de la troisième plus grande bibliothèque du monde après les bibliothèques d'Alexandrie et de Pergame. Elle renfermait 12 000 rouleaux dans des placards en bois encastrés dans les murs. Dans l'entrée principale de la bibliothèque se trouve le tombeau monumental de Celsus au- dessous duquel il est enterré dans un sarcophage. La façade de la bibliothèque a été restaurée par la suite.  
       
Le Temple d'Artémis (en Turc : Artemis Tapınağı) : Ephèse doit sa renommée à la Temple d'Artémis qui est dédiée à la mémoire d'Artémis, déesse de la chasse et de la lune. À cette époque-là, ce temple était si grand qu'il était considéré comme l'une des Sept Merveilles du monde antique. Aujourd'hui, il n’en reste plus que quelques plaques  de marbre. Détruit au 7ème siècle avant J.-C. à la suite d'une inondation, il a commencé à être reconstruit en 550 avant J.-C. grâce à l’apport financier du roi lydien Crésus.